Construction d’un espace pour le beach volley

Document de réflexion proposé par Jean-Yves MAGUER
Conseiller Technique de la LIGUE DE PROVENCE

Dimensions

Le terrain de beach volley (2x2) mesure 8m sur 16 soit 128m2.
Pour bien faire, il faut compter un recul de 3m de chaque cotés dans la longueur alors qu' un espace de 2m de chaque cotés dans la largeur est suffisant.

La préparation du sol

Le drainage du sol est à prévoir si ce dernier ne permet pas une évacuation facile et rapide des eaux de pluie.
Il est réalisé normalement par un creusement du sol naturel, un remplissage par des cailloux d’un diamètre conséquent recouverts d’un tissu géotextile. Il est recommandé de placer dans ces cailloux des tuyaux spécifiques, percés sur le dessus pour la récupération des eaux et pleins en dessous pour permettre l’évacuation de l’eau vers le lieu prévu à cet effet.Dans tous les cas, drainage ou pas, le sable doit être isolé de la terre naturelle par un tissu géotextile pour éviter la « fuite » du sable dans le sol ou les  remontées de terre dans le sable.
I
l est recommandé de ne pas creuser le sol pour le remplir par du sable. Il est préférable de placer le sable dans un coffrage adapté.
Ce coffrage doit être :
de la hauteur du sable, soit 30 cm au minimum,
imputrescible donc en agglo marine ou bois goudronné, type traverse de chemin de fer. En agglos à bancher éventuellement.
couvert à l’intérieur par un tissu géotextile sur tout son périmètre parfaitement hermétique
vigoureusement implanté dans le sol,  par des barreaux métalliques par exemple, la poussée du sable étant très fortep
prévu avec une marche pour permettre un accès aisé à l’espace
résistant pour permettre le passage d’une machine pour remuer le sable régulièrement, une rampe assez large offrant un plan incliné suffit à résoudre le problème. Celle-ci sera escamotable et suffisamment légère pour pouvoir être manipulée par une seule personne.

Le sable

Le sable utilisé à Marseille pour les compétitions est diversement apprécié par les joueurs qui le considèrent assez dur. Il s’agit d’un sable de rivière.
Il reste cependant d’une excellente qualité si on apporte une légère modification.
La granulométrie conseillée est la suivante pour éviter le durcissement lié à l’utilisation de l’espace : 0,2 à 40% et 0,3 à 60%. A Marseille, la granulométrie est 0,2. Le sable est très fin.
Pour réduire le risque d’erreur avec ces chiffres, je recommande de faire venir une tonne de sable dans ces proportions, de l’installer sur le site et de consulter des joueurs pour entendre leurs réactions. Attention, la compacité du sable n’apparaît pas immédiatement, il faut plusieurs heures de jeu, donc il faut le piétiner un certain temps avant d’émettre une impression. Chaque fabricant semble pouvoir produire du sable différent avec une même granulométrie. Après les essais, vous confirmez ou modifiez les proportions données.
Ne croyez pas que la qualité du sable soit anodine. Les grains de sable peuvent être très agressifs pour la peau des pieds et de tout le corps en cas de chute.
Les règles d’hygiène devront être respectées. Elles sont équivalentes à celles des bacs à sable placés dans les écoles maternelles et primaires.
Il sera nécessaire d’ajouter un traitement pour empêcher la germination des fruits tombés des arbres placés à proximité.

Le grillage

Son but principal est d’empêcher le franchissement du ballon. Donc sa hauteur doit être imposante .
Je propose un minimum de 6m.
L’espace ne doit pas être ouvert  aux animaux mais l’accès doit rester facile.
Il est donc nécessaire de prévoir des portes. Les serrures sont inutiles car la rouille et la recherche des clés poseront plus de problèmes que la fermeture n’apportera de solutions.
Par contre, les portes seront prévues pour se refermer automatiquement après le passage des personnes. Leur poids à l’ouverture interdira à un animal de les ouvrir.
Les dimensions des portes doivent prendre en compte l’accès des machines nécessaires à l’entretien de l’espace. Si l’accès par un battant suffit pour une personne, il est indispensable de prévoir une porte à double battant dont un fixé au quotidien mais ouvrable facilement pour le passage de la machine.
La hauteur de ces battants participe du même raisonnement.
Les dimensions de l’espace sont telles que l’on peut penser qu’à certains moments un nombre important d’utilisateurs se trouveront dans l’espace clos. Une porte ne suffira pas à remplir les normes de sécurité en cas d’évacuation urgente du site.

Le problème de l’eau

Il est hors de question d’arroser le sable. Très souvent la qualité du sable interdit l’arrosage qui entraîne son durcissement.En cas de pluie, il faut prévoir un passage de la machine à retourner le sable pour le ramollir ou l’assouplir.Les joueurs ont soif. Il faut implanter un point d’eau à l’extérieur de l’espace mais peu éloigné. Une évacuation doit être pensée car l’eau formera de la boue avec le sol tout autour de ce point d’eau.
Les joueurs veulent enlever le sable collé à leur peau. Il faut placer un point d’eau avec évacuation à proximité de l’espace.
Les joueurs voudront se doucher après la pratique. Les douches de conception courante ne sont pas adaptées à l’évacuation du sable que les beachers vont déposer dans les canalisations. Les techniciens doivent penser à ce problème en augmentant la pente de l’évacuation ou tout autre système qui devra être testé avant d’être mis en place.

Les poteaux fixes

Ils ne peuvent pas toujours être permanents sur l’espace. Le sable s’immisce entre le fourreau placé dans le sable et le poteau contribuant à les solidariser et interdire leur enlèvement après quelques semaines. L’expérience commande de placer une chambre à air coupée autour de la collerette du poteau en vue d’interdire le passage du sable dans le fourreau.
Sinon, je propose de placer des supports muraux avec plusieurs anneaux scellés à des hauteurs correspondant à celles des filets en volley-ball. Attention : il faut penser hauteur prise par rapport au niveau du sable et non du sol naturel.
Ces supports sont à l’extérieur de l’espace ou en bordure sur un piquet de grillage ou un mur de tribune. Ils sont en largeur.
Les filets seront tendus grâce à des tendeurs métalliques à vis, du type de ceux utilisés sur les agrès de gymnastique il y a peu de temps.
J’attire votre attention sur le danger représenté par la jambe de force placée à la base de certains modèles de poteau et orientée vers l’intérieur du terrain. Les joueurs risquent de venir heurter violemment ce bout d’acier avec leurs orteils et se blesser gravement. Je recommande de recouvrir cette patte avec un morceau de gaine  isolante pour la tuyauterie.

Les Lignes

Elles doivent être de couleur vive pour être visibles sur le sable.
Certaines présentent une boucle métallique à chaque coin de terrain. Cette boucle est dangereuse pour les pieds nus. Vous penserez à la recouvrir de papier adhésif ou toile adhésive.
Les piquets tendeurs des lignes doivent être profondément enfoncés.
Vous veillerez à ne pas laisser la ficelle tendant la ligne et reliée au piquet dépasser ou même affleurer la surface du sable. Les joueurs peuvent s’y prendre les pieds. La ficelle doit être enfoncée très obliquement.

Les kits

Pour permettre la pratique de plusieurs sports sur le site, il est obligatoire qu’aucun ne laisse ses installations de façon permanente sur le sable.
En volley-ball, il existe des kits. Les différences de prix entre  2 kits sont toujours justifiées. Notre expérience nous incite à vous recommander de ne pas lésiner au départ sur des produits de qualité. Le diamètre des poteaux est un critère essentiel.
La difficulté inhérente à ces installations est le temps nécessaire à leur installation. Creuser le sable à la bonne distance et à la bonne profondeur, apporter les pelles, ne pas avoir perdu les piquets, etc.
Pour atténuer cette perte de temps, je recommande que des ancrages soient placés sous le sable sur le sol naturel. Nous fixerons par des mousquetons des chaînes d’une longueur donnée qui permettront d’arrimer les tendeurs des kits très rapidement.
Ces chaînes seront enfouies sous le sable à la fin de la pratique du beach et repérées par une ficelle, enfouie également, qui sera tirée sous le sable jusqu’au bord de l’espace et accrochée au grillage.
L’implantation de ces ancrages sera à déterminer avec le responsable beach du site.

Les filets

Il existe du filet vendu au mètre. Cela résout le problème qu’aurait pu poser la volonté de placer des poteaux permanents à plus de 11m l’un de l’autre.
Le filet au mètre serait utilisé pour les animations et les scolaires.
Les kits serviraient aux clubs et entraînements de joueurs.

Difficultés inhérentes au partage de l'espace avec d'autres activités sportives

Il semble difficile aujourd’hui de résoudre le problème d’un terrain central pour le beach pour un espace sable. Il nécessite des poteaux reposant dans des fourreaux posés sous le sable. Le danger pour les pratiquants des autres sports, beach rugby, soccer beach, sand ball, est réel.
J’ai entendu parler d’un système de fourreaux à crémaillères qui sortent du sol à volonté, ils sont enfouis sous 30 cm de sable. Cela existerait en Allemagne. Personnellement je n’en ai jamais vu.